Stage d'écriture

26 novembre au 1er décembre 2018

Les inscriptions pour ce stage sont closes depuis le 30/10/2018.

Les personnes retenues seront rapidement informées.

 

 

 

Du lundi 26 novembre au samedi 1er décembre 2018.

Stage d'écriture dirigé par Julien Gaillard

Note d'intention

Le temps et sa phrase Je crois, intimement, qu’écrire c’est donner forme au temps. Que la syntaxe est un problème de temps. (J’utilise, ici, le mot syntaxe au plus simple : l’ordre des mots dans la phrase, et les rapports que crée cet ordre entre les mots.) Je ne pense pas qu’écrire consiste à « trouver le mot juste » mais plutôt la phrase. Les phrases. Leur enchaînement. Nous aborderons donc, lors de ce stage, de nombreux problèmes techniques. Sans honte ni faux-semblant. La cuisine de l’écriture est un lieu passionnant, crucial. La technique de l’écriture (à ne pas confondre avec « les techniques d’écriture » entendues comme recettes, exercices, trucs, etc.) sera donc au centre de notre travail. Le corps de la phrase compte davantage que les thématiques, les idées, les intentions. La phrase est la pensée en acte de l’oeuvre. (Qu’on me pardonne le tour péremptoire de ces affirmations ; il faut faire court.) Nous nous appuierons sur de nombreux extraits d’oeuvres littéraires. Car un stage d’écriture est également – avant tout ? – un stage de lecture. Cela ne nous empêchera pas, bien sûr, de délimiter en tout début de stage un champ de recherche thématique, une méthode. Quelques pistes : le conte, le passage insensible du réel au merveilleux, les catastrophes collectives « mineures » (celles qu’on retrouve dans la rubrique « faits divers » des journaux ; un accident d’autocar, par exemple). Et cette question pour finir, autour de laquelle nous évoluerons sûrement et qui hante la littérature contemporaine : représenter la souffrance humaine, à quoi ça sert ? (C’est une vraie question, qu’il me semble important de se poser ensemble, loin des réponses toutes prêtes, scolaires, institutionnelles.)

 

Biographie

Né en 1978, Julien Gaillard est auteur, acteur et metteur en scène. Il a travaillé, entre autres, aux côtés de Christian Boltanski, Franck Krawcyk, Karl Naegelen et Éloi Recoing. La plupart de ses textes, Nita (2013), Lili ou le Vent sous la porte (2013), Loin du naufrage (2015) sont édités aux Éditions Quartett, En avril 2016 paraît un recueil de poésie, Été 15 aux Éditions Hochroth. Julien Gaillard et Simon Delétang ont démarré leur collaboration en 2015. Dernièrement Julien Gaillard a écrit pour Simon Delétang un texte autour de la figure du cinéaste Andreï Tarkovski créé en septembre 2017, Tarkovski, le corps du poète (création au Théâtre national de Strasbourg, septembre 2017). Son texte La Maison (2015) a été mis en scène par Simon Delétang en janvier 2018 (création au Théâtre national de la Colline, janvier 2018).