LE JOURNAL

 
Venir au Théâtre du Peuple, c'est vivre une expérience singulière et riche en émotions. Pour chaque personne qui s'est rendue au théâtre : comédiens, comédiennes, saisonniers, saisonnières, bénévoles,  spectateurs, spectatrices, cette page vous est consacrée. Partagez votre expérience avec nous, vos témoignages, créations visuelles, sonores et plus encore, tout cela nous intéresse... Envoyez-nous votre message à l'adresse com@theatredupeuple.com, votre publication sera peut-être partagée sur cette page.
 

 

Nous partageons ici quelques messages (sur plus de 300) reçus suite à l’annonce de l’annulation. Prenez soin de vous, vous nous manquez.

 

" Bonjour et merci de vos nouvelles. De tout cœur avec vous et ne prenez aucun risque. 

L'un de vos fidèles soutiens. " 

 

" Bonjour, merci pour les informations. Dans ces moments incertains, la prévention reste de mise. Prenez soin de vous... et de toute l'équipe car nous avons besoin de vous tous pour pouvoir partager de beaux moments dans ce magnifique théâtre ! 

Bien à vous. "

 

" Quelle tristesse cette privation de la culture ! Toute cette désorganisation, dont vous êtes victimes, nous fait mal au cœur. 

Oberlin me fait toujours penser, phonétiquement, et d'autant plus en ce moment calamiteux, à Höderlin qui laisse penser que " plus le péril croît, plus ce qui sauve croît également ". 

Flanqués de cette note optimiste, nous vous souhaitons un moral qui reste ensoleillé.

Très amicalement. "

 

" Vous représentez l'humain dans ce qu'il a de plus beau. L'intelligence, la création, les mots et le besoin du groupe, du rire et du partage du beau.

La culture pour moi, c'est l'inverse de ce dont nous avons si peur aujourd'hui : être à plat ventre sous respirateur artificiel.

Vous représentez l'humain debout, vertical, faisant lien entre le grave et le léger. La boue et les oiseaux.

Merci de tenir ferme cette position et de nous la rappeler. Aujourd'hui, nous tous (artistes compris) on ne peut que se courber, se plier devant des corps allongés et souffrants. Tous. Vous aussi.

Heureusement votre texte nous rappelle que la verticalité reviendra car c'est notre nature, sans oublier la gravité actuelle. "

 

 

 


 

 

Extrait de la rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du 24 août, avec Marion Couzinié, Simon Delétang, Françoise Lervy, Charles-Antoine Sanchez. En présence de l'autrice, Magali Mougel. Rencontre animée par Héloïse Erhard, chargée des relations avec les publics au Théâtre du Peuple.

 


 

 

 

 

 

 

Le fond de la scène du Théâtre du Peuple de Bussang s'ouvre et offre une magnifique vue sur un paysage de lisière typique des Vosges. Cette installation ouvre la scène, apporte une profondeur de champ remarquable à la pièce. 

 
L'émotion de la semaine dernière à la découverte du Théâtre du Peuple valait bien un petit croquis histoire de s'en rappeler.
 
Samuel Rio-Derrey, 23 août 2019
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 


 

Ca a commencé par les sourires, les immenses sourires. Et puis les présentations, les prénoms, le tutoiement chaleureux, parfois hésitant face à mes 57 ans… Les costumes suspendus avec notre nom et notre taille, bien vu, ils allaient impeccables ! Et la rangée de petites chaises avec la serviette, le gant, le sac « Théâtre du Peuple ». Toutes ces attentions, cette préparation, ce travail tellement bien orchestré que tout semble couler, aller de soi. La pièce que l’on entend se jouer d’un côté, les blagues et les discussions pendant l’attente de l’autre. Et puis tout à coup « on y va ! », c’est parti, le cœur bat un peu plus vite au fur et à mesure des « passages ».

Et, pour le dernier, je crie à pleins poumons « da zdravuyet svoboda ! » : vive la liberté ! la liberté de se lâcher pour quelques instants sur une scène, devant un public, pour un public. Et le moment où tel/telle comédien/comédienne vous empoigne la main pour les saluts…émotion, joie immense ! Comme une fièvre qui chauffe tout le corps, plus envie de partir, se sentir au chaud, entourée, baignée dans une énergie phénoménale. J’ai eu chaud au ventre jusqu’à Mulhouse.

Alors MERCI, à chacun, à chacune, pour tout ce que vous donnez.

 

Catherine, figurante dans La vie est un rêve, 19 août 2019

 


 

 

 

 

 

Merci pour ces bons vœux

Recevez les nôtres en retour

Belle et douce année à inventer

                                      à vivre

                                      à partager 

De la part d’inconditionnels du Théâtre du Peuple

 

Martine Jérôme-Florent et Jean Jérôme, 8 janvier 2019

 

 

Cabu, Théâtre du Peuple (Bussang), 1971, croquis, Exposition Cabu, vive les comédiens à Strasbourg par le Crédit Mutuel.