Notre besoin de consolation est impossible à rassasier

Oratorio électro-rock

samedi 29 août > dimanche 6 septembre 2020

Un oratorio électro-rock en configuration inédite au Théâtre du Peuple.

Suite à l’annulation de la saison d’été du Théâtre du Peuple et afin de ne pas laisser les portes closes nous avons pensé à un projet original.Le souhait est de ne pas recréer un mini Bussang, ni de faire comme si nous pouvions balayer d’un revers de main les semaines et les mois passés. Au contraire il s’agit de proposer un projet à la mesure de cette période que nous venons de traverser, un projet inédit.

En temps normal ;
Nous accueillons 800 personnes par date et dans une salle fermée ; ici nous accueillerons 50 personnes maximum par séance et en extérieur. Pour la première fois dans l’histoire de ce lieu, le public sera placé côté forêt face aux portes ouvertes sur la belle et grande salle. Un point de vue jamais expérimenté pour nombre d’entre nous, qui nous rappelle à la fois la situation exceptionnelle (les bancs vides) et qui respectera bien évidemment les normes sanitaires en vigueur.
Nous défendons principalement le théâtre de texte, mais cette fois-ci nous allons croiser les disciplines en proposant une rencontre entre un texte et un univers musical électro-rock, celui du groupe Fergessen.
Nos équipes sont nombreuses l’été, mais ici un seul technicien nous accompagnera. Nous aimons les décors, les effets et les costumes et pourtant il n’y aura rien tout ça cet été. Des micros et des synthétiseurs, peut être un tapis mais c’est tout.
Pour le plaisir de se retrouver malgré tout.

 

Intention
"Pendant cette période étrange, angoissante et hors du temps que nous venons de traverser j'ai repensé à la notion de consolation. Comment nous consoler de tout cela ? De toute cette activité artistique empêchée ? De la perte d'êtres chers ? De l'attente interminable d'un retour à la vie ?

Face aux mesures sanitaires drastiques imposées au milieu culturel et à l'impossibilité de présenter le programme ambitieux dont nous rêvions depuis deux ans, nous avons eu envie de réagir et à notre manière d'apporter une consolation sous forme de petit spectacle à la fin de l'été.

Et j'ai tout de suite imaginé inventer quelque chose à partir du texte de Stig Dagerman que j'ai lu il y a plus de vingt ans. Un texte très court, définitif, d'une beauté philosophique sidérante : un hymne à la vie et à la liberté.

J'ai rencontré Michaela et David du groupe Fergessen en arrivant dans les Vosges il y a quatre ans dans une émission de télé locale et leur univers m'a tout de suite touché, leur douce mélancolie teintée de rock, de voix sublimes s'unissant à la perfection et leur capacité à proposer des univers très différents aux rythmes électro-rock.

Je leur ai donc proposé de créer cette forme avec moi afin que leur musique apporte la lumière et la vie à ce texte. Je dirai ce texte au micro soutenu par leur création musicale face aux spectateurs et à la forêt mythique du théâtre du peuple.

Une ode à la liberté, au libre arbitre, à la prise de conscience qu'être soi peut être déjà une force considérable, et suivant Heiner Müller selon qui "ce dont on ne peut pas parler il faut le chanter" le texte sera un chemin vers le titre de Fergessen "En attendant le bonheur" pour offrir aux spectateurs la joie d'être de nouveau réunis à Bussang.

Je crois beaucoup à la spontanéité des formes imaginées sur le vif, dans la nécessité de s'exprimer coute que coute, car s'il y a bien quelque chose qui ne s'éteindra jamais, c'est la foi en l'art et sa rencontre avec un public."


Simon Delétang, juillet 2020

 

Distribution

Texte Stig Dagerman

Conception et interprétation Simon Delétang

Création musicale et interprétation Fergessen (Michaëla Chariau et David Mignonneau)

Production

Production : Théâtre du Peuple - Maurice Pottecher