Biographie : Simon Delétang

De 2017 à aujourd'hui

 

Biographie

 

Simon Delétang est né en 1978 et a grandi dans le Limousin où il découvre le théâtre grâce au Festival de Bellac où il réside, et au centre dramatique national de Limoges.

 

Il passe une licence en études théâtrales à l’Université Censier Paris III et fait ensuite partie de la 61ème promotion de l’ENSATT dont il sort en 2002. Puis, il intègre l’unité nomade de mise en scène du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique entre 2005 et 2007.

 

Il est aujourd’hui metteur en scène, comédien et scénographe.

 

Depuis vingt ans il met en scène de nombreux spectacles pour lesquels il signe à la fois la mise en scène et la scénographie. Il aime défendre les écritures d’aujourd’hui tout en créant des ponts esthétiques avec l’histoire des arts, de la renaissance à la performance contemporaine, dans une quête de formes au service des textes.

 

Ses spectacles sont présentés sur des scènes de théâtre prestigieux (Comédie-Française, Théâtre National de Strasbourg, La Colline – Théâtre national, centres dramatiques nationaux…) comme dans des endroits atypiques (églises, gymnases, salles des fêtes, foyers…). Apportant frénésie dans les villages et découverte dans les villes, Simon Delétang navigue aisément entre les publics, conciliant exigence artistique et adresse au plus grand nombre.

 

Fervent défenseur du service public, il aime s’engager et accompagner les équipes au sein des institutions dédiées à la création et à la diffusion artistique. À tout juste trente ans il dirige en 2008 le théâtre Les Ateliers-Lyon (aujourd’hui sous l’égide du Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon) et depuis 2017, le Théâtre du Peuple - Maurice Pottecher à Bussang.

 

Ses dernières créations comprennent : On est les Champions de Marc Becker qui a tourné de 2007 à 2012 (tournée dans les villages et dans différents départements), Un fils de notre temps d’Ödön von Horvath, création aux Célestins-Théâtre de Lyon et en tournée en 2015, Tarkovski, le corps du poète de Julien Gaillard, avec Stanislas Nordey, création au Théâtre National de Strasbourg en 2017, La Maison de Julien Gaillard, création à La Colline – Théâtre National en 2018, Littoral de Wajdi Mouawad (2018) et Suzy Storck de Magali Mougel (2019) création au Théâtre du Peuple - Maurice Pottecher et en tournée dans toute la France. Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman, création en 2020 en réponse à l’annulation de la saison d’été.

 

Depuis quatre ans, son spectacle Lenz de Georg Büchner arpente les sentiers et les montagnes à travers le Parc naturel régional des Ballons des Vosges. Au rythme quotidien de la randonnée, Simon Delétang se rend de village en village et présente le soir dans un lieu d’étape le texte mythique de Georg Büchner. Acteur et metteur en scène de ce spectacle, Simon Delétang va à la rencontre des habitants du territoire avec cette carte de visite poétique (cf l'article de Libération). Marqueur de son projet à Bussang, il développe ici une nouvelle manière de faire du théâtre en décentralisation.

 

Par ailleurs, il a mis en scène également Comme je suis drôle on me croit heureux d’après Édouard Levé, Le Guide du Démocrate d’après Eric Arlix et Jean-Charles Massera ; Jeunesse sans dieu d’Ödön von Horvath, Chef-d’oeuvre de Christian Lollike ; Angoisse cosmique de Christian Lollike, Der Misanthrope d’après Molière, Goethe et Georges Bataille, Le 20 Novembre de Lars Norén, Manque de Sarah Kane, For ever Müller, d’après l’œuvre et les entretiens accordés par Heiner Müller, Froid de Lars Norén, Shopping and Fucking de Mark Ravenhill, Petit camp d’après Pierre Mérot, Woyzeck de Georg Büchner, Fairy Queen d’après Olivier Cadiot et Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès.

 

Il a réalisé une trentaine de mises en espace de textes d’auteurs vivants parmi lesquels Sandrine Roche, Ricci / Forte, Falk Richter, Dirk Laucke, Gesine Dankwart, Marco Calvani, Ivana Sajko, Lukas Bärfuss, Julien Gaillard, Dennis Kelly, Dea Loher, Frédéric Vossier, Claudine Galea…

 

En tant que comédien, il joue régulièrement dans ses propres créations, pour, citant Pasolini « jeter son corps dans la bataille avec les armes de la poésie ». Il a joué également dans les spectacles de Ludovic Lagarde, Claudia Stavisky, Michel Raskine, Richard Brunel, Éric Massé, Philippe Delaigue, France Rousselle et Éric Vautrin.

 

Membre du Collectif artistique de la Comédie de Reims dirigée par Ludovic Lagarde de 2009 à 2012 aux côtés, entre autres, d’Olivier Cadiot, Laurent Poitrenaux et Guillaume Vincent.

 

Très attaché à la question de la transmission, il intervient régulièrement dans les écoles supérieures d’art dramatique (ENSATT, École de la Comédie de Saint Etienne, École du TNB, École du TNS, ERAC) mais aussi dans des stages à destination de comédiens professionnels (Chantiers Nomades) et de comédiennes et comédiens amateurs (stages à Bussang).

 

En 2021, il met en scène Anéantis de Sarah Kane au Studio Théâtre de la Comédie-Française, puis une adaptation du roman de Nicolas Mathieu Leurs Enfants après eux avec les élèves de la 80e promotion de l’ENSATT dont il est le parrain.